A proximité de la Hérissonnière (5-10 kilomètres)

puce_menu Saint Aubin de Bonneval : une des deux seules églises en colombages de Normandie
puce_menu Orbec et ses maisons à pans de bois, ses anciens hôtels particuliers, son église et sa chapelle
puce_menu La source de l’Orbiquet à la Folletière Abenon, une des principales de France par son débit
puce_menu Le village de Camembert et la maison de Marie Harel visitable en été
puce_menu Le Pays d’Auge : cœur de la Normandie avec sa multitude de manoirs tous plus variés et originaux les uns que les autres et ses paysages traditionnels, conformes aux clichés
que l’on se fait de la Normandie.

Aux alentours de la Hérissonnière (10-50 kilomètres)

puce_menu Lisieux, sa cathédrale, sa basilique et son pèlerinage de sainte Thérèse
puce_menu Le haras du Pin, le pays de la Dame aux Camélias et de la Comtesse de Ségur
puce_menu Le château-forteresse de Falaise, berceau de Guillaume le Conquérant
puce_menu Le mémorial de Montormel, haut lieu de la bataille de Normandie
puce_menu Des parcs et jardins : le prieuré de Crouttes, les jardins du Pays d’Auge à Cambremer, les jardins des châteaux de Canon, de Vandoeuvre et du champ de Bataille.
puce_menu Le charme d’une campagne riche en souvenirs, en anecdotes, en monuments prestigieux ou confidentiels, en traditions comme le pèlerinage de Préaux-Saint-Sébastien chaque lundi de Pentecôte ou les processions du stupa d’Aubry-le-Panthou

Un peu plus loin de la Hérissonnière (50-80 kilomètres)

puce_menu Honfleur et son vieux port
puce_menu Deauville et ses planches
puce_menu Caen, cité de Guillaume le Conquérant
puce_menu Rouen et son dédale de ruelles moyenâgeuses, sa cathédrale, son Gros Horloge
puce_menu La vallée de la Seine et ses abbayes
puce_menu Les paysages escarpés de la Suisse Normande
puce_menu Les falaises et l’Aiguille d’Étretat